La vague d'indignation internationale est à la hauteur de la méprise et de la grossièreté, être écrivain ou animateur n'autorise pas certains écarts". Pape B CISSOKO

Lors de l'émission de grande écoute « On n'est pas couché » coproduite (avec Catherine Barma) et animée par Laurent Ruquier, enregistrée au studio Gabriel le 30 mai 2019 et diffusée sur la chaîne publique France 2 le samedi 1er juin 2019, l'une des chroniqueuses de l'émission, la romancière Christine Angot, a implicitement accusé d'antisémitisme les descendants d'esclaves soucieux d'honorer la mémoire de leurs ancêtres en les accusant de provoquer une concurrence des mémoires). Par la suite, elle a tenu, à propos de l'esclavage et de la déportation des Africains, dans une séquence destinée à faire la promotion d'un ouvrage du journaliste Franz-Olivier Giesbert, des propos qui ont provoqué un énorme scandale :


« Les juifs, pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, c'est-à-dire de les tuer. Et ça introduit par exemple une différence fondamentale, alors que l'on veut confondre, avec par exemple l'esclavage, l'esclavage des noirs, envoyés aux États-Unis, etc, ou ailleurs... C'était exactement le contraire : l'idée c'était au contraire qu'ils soient en pleine forme...
[Franz-Olivier Giesbert (hochant la tête pour approuver) : Qu'ils soient en bonne santé, bien sûr !]
...qu'ils soient en bonne santé pour pouvoir...


[Franz-Olivier Giesbert : Travailler au maximum, ouais !]


... pour pouvoir les vendre et qu'ils soient commercialisables. Donc non, ce n'est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes. »


Comme on le voit dans l'extrait de l'émission ci-dessous, l'invité, Franz-Olivier Giesbert, dont Christine Angot faisait la promotion du livre, approuve totalement, en hochant la tête, les propos tenus par la chroniqueuse sur l'esclavage. Bien plus, il lui sert de souffleur, comme si elle n'en disait pas assez.


Il convient de rappeler que Franz-Olivier Giesbert a été condamné en janvier 2014 pour « diffamation publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur nationalité chinoise », ce qui l'a conduit à démissionner de son poste de directeur de la publication de l'hebdomadaire Le Point.
L'animateur de l'émission, Laurent Ruquier, n'intervient pas.


L'émission ayant été préenregistrée, l'animateur-producteur a maintenu au montage la séquence problématique, qui a été approuvée par le diffuseur -France Télévisions- après visionnage.
Les propos de Christine Angot ont provoqué un torrent de réactions indignées, dont 1000 signalements au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).


L'un des signalements a été fait par Annick Girardin, ministre des Outre-mer.


Le 5 juin, l'association des amis du général Dumas, présidée par l'écrivain Claude Ribbe, qui organise la commémoration du 10 mai, depuis 2009 à Paris et depuis 2014 à Villers-Cotterêts (les deux manifestations étant placées, depuis 2018, sous le haut patronage du Président de la République) a transmis une plainte au Procureur de la République de Paris pour apologie du crime de réduction en esclavage (article 24 de la loi de 1881).


De son côté, Olivier Serva, député de la Guadeloupe et président de la délégation Outre-mer de l'Assemblée nationale, avait signalé les faits au parquet.
La cuisinière Babette de Rozières, conseillère régionale d'Ile-de-France, a exprimé sa vive réprobation le 5 juin sur TV5 Monde.
La présidente de France-Télévisions, Delphine Ernotte, n'a, pour sa part, pas réagi.


Dans un post mis en ligne le 6 juin, Claude Ribbe s'était étonné du silence et de l'inaction du président du GIP pour la mémoire de l'esclavage.
En réaction, Jean-Marc Ayrault a adressé le 7 juin une lettre ouverte à Delphine Ernotte la mettant directement en cause, de même que Laurent Ruquier puisqu'elle précise que les propos de Christine Angot n'auraient pas dû être diffusés.


De leur côté, Laurent Ruquier et Franz-Olivier Giesbert ont soutenu les propos de Christine Angot en déclarant que le tollé qu'ils ont provoqué n'était qu'une polémique « inutile » pour l'un, « lamentable » pour l'autre.


Laurent Ruquier a vainement tenté d'étouffer l'affaire et d'éviter tout dépôt de plainte en invitant, à l'émission diffusée le 8 juin, pour un « droit de réponse » réconciliateur, en présence de Christine Angot, Frédéric Régent, le président du comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage (CNMHE) nommé en 2016 par François Hollande , Serge Romana, qui – prônant une « mémoire apaisée »- se présente comme étant à l'initiative de la fondation « esclavage et réconciliation« , financée par des Békés de la Martinique représentant les principales familles qui furent esclavagistes et détiennent aujourd'hui de puissants leviers économiques et Dominique Sopo, président de SOS Racisme.
Cependant, des appels à boycotter l'émission ONPC (ne pas y participer et surtout ne plus la regarder) et à s'en tenir à une réponse judiciaire ont circulé sur les réseaux sociaux.
Comme on pouvait s'y attendre, la séquence – surtout destinée à donner un droit de réponse à Christine Angot et à tenter de faire jouer aux trois invités, un rôle complaisant de faire-valoir- a été diffusée en fin d'émission, à une heure de faible audience, et n'a rien changé à l'affaire.
Christine Angot, sous la pression, avait présenté des excuses le 4 juin, regrettant de n'avoir pas su « trouver les mots » pour se faire comprendre, sans pour autant remettre en question sa vision hiérarchique des souffrances et des crimes contre l'humanité.
L'appendice à l'émission du 8 juin n'était qu'une occasion de lui permettre de réitérer ses excuses précédentes.
« J'ai voulu rapprocher les deux crimes contre l'humanité que sont l'esclavage et la Shoah, tout en prenant soin de de spécifier la différence fondamentale de méthode dans la déshumanisation, d'un côté exterminer les personnes, de l'autre leur retirer leur humanité pour en faire des objets de commerce qu'on achète et qu'on vend. L'expression 'en bonne santé' était cependant absurde. Je suis bien consciente que de nombreux esclaves ont été tués et que le propriétaire exerçait sur eux un droit de vie et de mort. Indifférencier les souffrances infligées par ces crimes me paraît dangereux. L'indifférenciation pouvant conduire à l'indifférence. Je n'ai pas su trouver les mots. Je le regrette. Mon travail est de me faire comprendre. Je m'excuse d'y avoir échoué. Il me tenait à

coeur d'éloigner la concurrence victimaire dont certains jouent. «


– Christine Angot, communiqué de presse, 4 juin 2019.


Elle n'est pas revenue sur l'idée que l'esclavage, tel qu'il fut pratiqué à l'encontre des Africains, était « exactement le contraire » d'une mise à mort de masse.
Pourtant, les historiens estiment que pour un esclave arrivant aux colonies, cinq Africains trouvaient la mort an cours des opérations de traite et de déportation.
Les chiffres retenues pour la traite atlantique oscillant autour de 12 millions d'esclaves débarqués, on arrive à la conclusion que l'esclavage a fait plus de 30 millions de morts en Afrique sur le seul critère du racisme.


En outre, l'espérance de vie d'un esclave aux colonies était d'environ 5 ans, comme le rappelle Alexandre Dumas dans un texte particulièrement détaillé.
Si la finalité de l'esclavage n'était pas de tuer l'esclave sans le faire travailler, n'était-elle pas de le tuer au travail ?
Sans parler, lors de la tentative de rétablissement de l'esclavage par Napoléon, de l'extermination d'une partie de la population haïtienne en 1803-1804 – y compris par gazage – sous le seul critère de la couleur de peau.


Quoi qu'il en soit, il ne peut y avoir d'esclavage de masse visant une population donnée sans tuerie au moins collatérale de masse. En ce sens, l'esclavage visant les Africains est bien évidemment inséparable du génocide qui l'accompagna nécessairement.
En 2015, la chanteuse Joëlle Ursull avait fait à François Hollande les mêmes reproches que ceux qui ont été adressés en 2019 à Christine Angot. Mais comme l'intéressé était Président de la République, beaucoup de gens avaient fait semblant de ne pas avoir entendu. Certains membres du gouvernement avaient pris la défense du Président avec des arguments analogues à ceux de Christine Angot, ce qui démontre bien que le mal est prohttp://www.une-autre-histoire.org/laffaire-angot/fondément enraciné

La Guyane commémorait ce week-end l'abolition de l'esclavage du 10 juin 1848, en présence de Christiane Taubira, qui est revenue sur les récents propos tenus par Christine Angot, avec la verve qu'on lui connaît :*

« Je sais que vous avez été nombreux à être émus par des propos inqualifiables, qui ont été tenus récemment, sur une télévision publique [...] Moi je dis que nous avons là une circonstance intéressante, pour tester notre placidité, notre impavidité, notre aptitude à faire front, notre capacité à résister à ces inepties blessantes et injurieuses. Parce qu'il faut quand même un esprit sacrément tordu pour vouloir comparer les tragédies humaines entres elles. Il faut être particulièrement inculte pour penser que l'esclavage a pu être cela à n'importe quelle période et en particulier en cette longue période spécifique où l'esclavage a été organiquement lié à la traite, c'est-à-dire en clair au commerce d'êtres humains, à la vente et à l'achat de femmes, d'hommes, d'enfants, au point qu'il leur fallu inventer des théories raciales, racialistes et racistes, pour justifier leur commerce. Et montrer de la désinvolture, face à une réalité humaine aussi massive et aussi douloureuse, est une marque d'immaturité et l'attitude est obscène. Et puis quand même, il faut une dose extraordinaire d'imbécilité pour s'habiller, sortir de chez soi, passer au maquillage, entrer sur le plateau d'une télévision publique et déblatérer en proférant des énormités archaïques et odieuses, autant qu'elles sont invraisemblables. Vous voyez que nous n'avons pas à nous en faire, il y a des gens à qui nous n'avons rien à dire, parce qu'il n'y pas entre nous le minimum essentiel : la conviction de l'unité de l'espèce humaine, la certitude que dénier sa dignité à une seule personne au monde met en péril l'espèce toute entière. Nous n'avons rien à dire à des personnes qui ne savent pas qui nous sommes : survivants obstinés, résilients magnifiques, voilà ce que nous sommes. »

_(Source : FRANCE GUYANE, 11 juin 2019, er)_

La polémique ayant fait suite aux paroles de Christine Angot lors de l'émission « On n'est pas couché » ne retombe pas. C'est désormais au tour de l'ancien Premier ministre de déplorer le manque de réaction de France Télévision.


Jean-Marc Ayrault, président de la mission de préfiguration de la Fondation pour la mémoire de l'esclavage, a regretté vendredi que les propos polémiques de la romancière Christine Angot sur l'esclavage aient pu être diffusés dans l'émission « On n'est pas couché » sans être rectifiés.


Plusieurs représentants de l'Outre-mer avaient déjà saisi le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) en début de semaine.


Christine Angot a déclaré samedi dernier lors de l'émission diffusée sur France 2 que « le but avec les Juifs pendant la guerre, cela a bien été de les exterminer », alors que « avec l'esclavage des Noirs [...] L'idée c'était au contraire qu'ils soient en pleine forme, qu'ils soient en bonne santé, pour pouvoir les vendre et qu'ils soient commercialisables ».
Elle a ajouté que ce n'était « pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes ».
Souci d'exactitude


Dans un courrier à Delphine Ernotte, présidente du groupe France Télévision, Jean-Marc Ayrault s'est étonné « qu'aucune des personnes présentes sur le plateau n'ait jugé nécessaire de rectifier sur le champ de telles contre-vérités, et que, alors que l'émission n'était pas en direct, ce passage ait pu ensuite être diffusé en l'état ».
« Si l'on attend en toutes circonstances du service public le souci de l'exactitude dans l'évocation des faits historiques, cela est encore plus vrai lorsqu'il est question des pages les plus sombres de notre histoire », a-t-il ajouté.


Pour lui « hiérarchiser deux crimes contre l'humanité, reconnus et condamnés comme tels, n'a aucun sens et ne fait qu'alimenter cette + concurrence des mémoires + qu'il s'agissait pourtant de dénoncer ».


« Quant à l'évocation de la réalité de l'esclavage, elle est simplement aberrante », juge-t-il, voyant là « le signe de l'ignorance qui persiste dans notre pays sur ces pages de notre passé, y compris dans les milieux supposément les mieux informés ».


Les regrets d'Angot


De nombreux élus et personnalités, notamment d'outre-mer, se sont offusqués des propos de la romancière, qui a ensuite dit regretter « de ne pas avoir réussi » à se faire comprendre, de n'avoir « pas su trouver les mots », et « d'avoir blessé » par ses propos.
L'historien Claude Ribbe, président de l'association Les amis du général Dumas (né esclave et père d'Alexandre Dumas), a annoncé avoir déposé plainte contre X pour apologie du crime de réduction en esclavage.


La Fondation pour la mémoire de l'esclavage doit être installée « dans les tout prochains mois », dans l'hôtel de la Marine place de la Concorde, a promis Emmanuel Macron en mai dernier.


https://www.ouest-france.fr/medias/france-2/selon-ayrault-les-propos-polemiques-de-angot-sur-l-esclavage-n-auraient-pas-du-etre-diffuses-6387659

Christine Angot: ses propos sur l'esclavage n'auraient pas dû être diffusés selon Jean-Marc Ayraul
• Par Le TVMag.com AFP agence


L'ancien Premier ministre de François Hollande et actuel président de la mission de préfiguration de la Fondation pour la mémoire de l'esclavage a regretté que les paroles de la chroniqueuse de l'émission On n'est pas couché n'aient pas été rectifiées au montage avant leur diffusion samedi dernier.


Jean-Marc Ayrault, président de la mission de préfiguration de la Fondation pour la mémoire de l'esclavage, a regretté vendredi que les propos polémiques de la romancière Christine Angot sur l'esclavage aient pu être diffusés dans l'émission On n'est pas couché sans être rectifiés.


La chroniqueuse a déclaré samedi dernier lors de l'émission diffusée sur France 2 que «le but avec les Juifs pendant la guerre, cela a bien été de les exterminer», alors qu'«avec l'esclavage des Noirs (...) L'idée c'était au contraire qu'ils soient en pleine forme, qu'ils soient en bonne santé, pour pouvoir les vendre et qu'ils soient commercialisables». Elle a ajouté que ce n'était «pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes».


» LIRE AUSSI - On n'est pas couché: trois raisons de ne pas regretter le duo Christine Angot-Charles Consigny


Dans un courrier à Delphine Ernotte, présidente du groupe France Télévision, dont l'AFP a eu copie, Jean-Marc Ayrault s'est étonné «qu'aucune des personnes présentes sur le plateau n'ait jugé nécessaire de rectifier sur le champ de telles contre-vérités, et que, alors que l'émission n'était pas en direct, ce passage ait pu ensuite être diffusé en l'état». «Si l'on attend en toutes circonstances du service public le souci de l'exactitude dans l'évocation des faits historiques, cela est encore plus vrai lorsqu'il est question des pages les plus sombres de notre histoire», a-t-il ajouté.
«Ignorance chez les mieux informés»


Pour lui «hiérarchiser deux crimes contre l'humanité, reconnus et condamnés comme tels, n'a aucun sens et ne fait qu'alimenter cette "concurrence des mémoires" qu'il s'agissait pourtant de dénoncer». «Quant à l'évocation de la réalité de l'esclavage, elle est simplement aberrante», juge-t-il, voyant là «le signe de l'ignorance qui persiste dans notre pays sur ces pages de notre passé, y compris dans les milieux supposément les mieux informés».


De nombreux élus et personnalités, notamment d'outre-mer, se sont offusqués des propos de la romancière, qui a ensuite dit regretter «de ne pas avoir réussi» à se faire comprendre, de n'avoir «pas su trouver les mots», et «d'avoir blessé» par ses propos.


L'historien Claude Ribbe, président de l'association Les amis du général Dumas (né esclave et père d'Alexandre Dumas), a annoncé avoir déposé plainte contre X pour apologie du crime de réduction en esclavage. La Fondation pour la mémoire de l'esclavage doit être installée «dans les tout prochains mois», dans l'hôtel de la Marine place de la Concorde, a promis Emmanuel Macron en mai dernier.

 

Ouverture Philosophique
ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATIONPHILOSOPHIE RELIGIONS

Il y a plus de 350 ans, Spinoza stupéfiait l'Europe par sa philosophie de la Nature révolutionnaire. Aujourd'hui, sa conception de l'homme, et du corps en particulier, est encore d'une brûlante actualité.

En effet, on assiste à une revalorisation du corps et à la nécessité d'une plus grande symbiose entre l'homme et la Nature. Pour Spinoza, l'âme s'étonne devant la complexité du corps. Qu'est-ce donc qu'un corps ?


Qui sait ce que peut un corps, son corps ? Jusqu'à quel point suis-je mon corps ?


Comment peut-on devenir libre et expérimenter le « salut » ?

Comment faire corps-société, si chaque corps cherche à augmenter sa propre puissance ?

Comment faire corps-société, si chaque corps cherche à augmenter sa propre puissance de penser, de sentir et d'agir?

Quelle est donc la vérité et l'épreuve du corps : soi-même, ou autrui, c'est-à-dire les autres corps?Comment mettre corps et âme d'accord dans leur corps à corps?

Connaissent-ils le même sort au bout de la vie ?


L'auteur propose de faire une immersion dans ce monde passionnant, en cherchant à connaître les origines de l'anthropologie de Spinoza (ses dettes à l'égard de l'Écriture, de Descartes et d'Aristote), ses originalités et ses limites.

L'auteur cherche ici à connaître les origines de l'anthropologie de Spinoza, ses originalités et ses limites.

Julius Brown Jr est originaire de l'île anglophone de la Dominique. Il est docteur en théologie et philosophe (Master). Après avoir exercé en tant que pasteur et professeur de philosophie, il est maintenant écrivain, conférencier et conseiller. Il a notamment publié Le Dévoilement final : le Dieu qui se révèle en se cachant ; À la Recherche de l'Amour ; Santé totale et salut.

jeudi, 13 juin 2019 11:33

MARGINAL. ROMAN Mour Seye

Poster par

 

Ce roman est un véritable plaidoyer pour la réinsertion sociale et professionnelle des anciens détenus.

Harmattan Sénégal
LITTÉRATURE ROMANS, NOUVELLES AFRIQUE SUBSAHARIENNE Sénégal

Accusé de trafic de drogue, Djibril, jeune étudiant, est arrêté puis emprisonné pendant trois ans avant d'être relaxé.

À sa sortie de prison, il est rejeté par la société. Il fréquente quelque temps un gang avant de devenir assistant d'un maître coranique.

Son existence bascule et Djibril découvre d'autres réalités de la vie en marge de la société.

Une nuit, contre toute attente, Djibril disparait malgré lui et se retrouve dans la situation la plus extravagante et la plus sombre de sa vie. Fera-t-il le bon choix ?

Ce roman est un véritable plaidoyer pour la réinsertion sociale et professionnelle des anciens détenus.

Né en 1989 à Khombole (Thiès), Mour Sèye est professeur de Lettres. Slameur-parolier et chroniqueur politique à la radio Campusactu, il est membre du Cénacle des jeunes auteurs du Sénégal (CJAS). Poète-écrivain, Mour Sèye est aussi membre du Collectif Parlons poésie et a participé à l'anthologie poétique De Cris et d'encre parue en 2018.

 

Ouverture Philosophique
PHILOSOPHIE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

Cet ouvrage introduit l'épistémologie de la complexité d'Edgar Morin (1921-), qui épouse l'esprit de la métaphysique de la connaissance consacrée aux relations complexes entre la simplicité, la simplexité et la complexité. Deux raisons à cette dialogique pensante : d'abord, Morin contribue de manière significative à la critique du scientisme et de l'apriorisme.

Ensuite, son corpus transversal ouvre un espace des possibles de méditation de l'être pris dans son indétermination totale et dans une tension essentielle entre ce qui est et ce qui pourrait être.

C'est donc une contribution à l'avènement d'une pensée interstitielle qui ne dévalorise pas les conditions de possibilité d'une science de la complexité.

Auguste Nsonsissa, Docteur en Philosophie, Maître de Conférences à l'Université Marien Ngouabi), Habilité à Diriger des Recherches (HDR) de l'Université Paul Valéry, Montpellier 3, France. Chercheur Associé au Centre Edgar Morin (IIAC/EHESS/CNRS), Paris, et Membre Associé à la Société de Philosophie des Sciences (SPS), Paris. Il enseigne la philosophie de la logique, l'épistémologie et l'histoire des sciences à la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de Brazzaville-Congo. Il est auteur de 9 ouvrages dont Refaire les mondes (l'Harmattan, 2018), et La dynamique de la nature, (L'Harmattan, 2017).
Gévi Ankomo Ampini prépare une thèse de Doctorat Unique en Philosophie de l'Université Marien Ngouabi de Brazzaville, Congo, sous la direction du Professeur Marcel Nguimbi. Il mène des recherches sur « la cosmologie scientifique dans l'axe de la pensée complexe d'Edgar Morin ».

 

14 juin 2019 @ 11 h 00 min Fin : 30 juin 2019 @ 19 h 00 min 49 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris 19


Venez voir, il y a du beau, du chopix, les mécènes et autres sont conviés, Mme Bertrand saura vous conseiller
Sous la houlette de D Bertrand commissaire et galeriste. Elle met à l'honneur un artiste talentueux en présentant des tableaux grands formats.


L'artiste est un visionnaire....


Je remercie la doyenne et femme de culture et des arts Mme Marie Laure De Lacvivier qui m'a donné l'information. Elle suit ce jeune artiste depuis 5 ans et ne boude jamais son plaisir.

JE VOIS UN OISEAU


Cette année marque les cinquante ans de l'artiste Sénégalais Soly Cisse. La D Galerie lui rend hommage du 14 au 30 juin 2019 dans son espace parisien au 49, av. Jean-Jaurès, dans le 19e arrondissement. L'exposition est accessible à tous, de 11h à 19h du mardi au dimanche, et accessible chaque mercredi en nocturne jusque 22h.


JE VOIS UN OISEAU, c'est l'évocation de celui qui regarde, celui qui voit et donne l'existence d'une oeuvre par sa lecture. Ce que décrit l'artiste quand il parle de cet infini que chaque tableau semble susurrer. "Pour moi, le tableau n'est jamais le même. Le tableau change, je cherche, je vois un oiseau.." Soly Cissé évoque ainsi les formes qui jaillissent de ses tableaux, sans cesse renouvelées.
L'exposition de la D Galerie met l'accent sur la nouvelle abstraction qui naît des dernières peintures de l'artiste. Une recherche de synthèse des motifs autant que des éléments empruntés à la nature d'une part et à la civilisation d'autre part. En un manifeste plus engagé peut-être, Soly Cissé crée ce qui vient avant que l'hypocentre ne provoque la rupture. Il réunit l'homme et le règne animal dans un espace commun, moins figuratif qu'auparavant, fait de mélanges et de fondus colorés.


La composition de ses nouvelles toiles s'en ressent d'autant plus vivante, frétillante parfois, aérienne, flottante.


JE VOIS UN OISEAU est donc une exposition dont le titre rappelle aux thèmes de l'artiste autant qu'à ses positions, celles d'un artiste qui passe par l'intensité des bleus, roses, ocres, et la douceur des verts, violets, jaunes pour construire un espace, celui du vivant.


14/06/2019 75019 Paris http://dgalerie.com/


https://www.alouette.fr/agenda/je-vois-un-oiseau-exposition-soly-cisse-la-d-galerie

L'exposition "JE VOIS UN OISEAU" réunit un ensemble d'œuvres réalisées par Soly Cissé entre 2017 et 2019. Connu à travers le monde pour des expositions iconiques au Sénégal, en France, Italie, Allemagne, Espagne, il est avant tout un maître de la couleur. Peintre et plus récemment sculpteur, Soly Cissé s'amuse à éloigner du réel pour mieux le révéler. Sa peinture expressive et énergique, directe voire brutale, évoque des formes anthropomorphes réunies en un théâtre aux dimensions monumentales. Souvent à l'échelle du visiteur, à taille humaine, les figures totémiques de ses peintures dansent en procession dans un espace où la couleur est perspective. Le regard de l'observateur est sans cesse renouvelé. Les formes semblent s'arrêter au halo qui les entoure. Les vibrations de couleurs et la touche franche produisent pourtant un glissement permanent de celles-ci, confondant le spectateur dans plusieurs réalités scénaristiques.
http://dgalerie.com/je-vois-un-oiseau-soly-cisse/

Né à Dakar en 1969, Soly Cissé est peintre, sculpteur, vidéaste et scénographe. Après être sorti major de sa promotion de l'école des Beaux-Arts de Dakar en 1996, Soly Cissé est sélectionné en 1998 aux biennales de S ã o Paulo et de Dakar, puis en 2000 à celle de La Havane.

Depuis deux décennies, cet artiste érudit aborde une variété de médias : peinture, collage, dessin, sculpture et se réfère à de multiples sources : art brut, graffitis, pop art, expressionnisme, figuration libre, art populaire, auxquelles il mêle des évocations de ses sources ancestrales. Son travail expérimental de collages assemble des éléments ready-made, sur papier ou sur toile qui assument un double sens pour dire le monde présent. A une figuration au fort pouvoir d'expression se mêle, écriture, codes-barres, chiffres. Une lecture nouvelle et stimulante où jubilation de la couleur et force du trait nous entraînent loin des styles passé, dans un désordre, morcellement et fantasme à l'image d'un monde en plein bouleversement.

Détails
Début :
14 juin 2019 @ 11 h 00 min
Fin :
30 juin 2019 @ 19 h 00 min
Catégorie d'Évènement:
Expositions Galeries
Lieu
D Galerie

49 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris 19

Une nouvelle journée mondiale en 2015, celle consacrée aux albinos, la journée internationale de sensibilisation à l'albinisme. Pour soutenir ... la cause des albinos dans le monde


Résolutions et mandats


En 2013 et 2014, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies et la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples ont adopté des résolutions qui réclamaient la prévention des agressions et de la discrimination à l'encontre des personnes atteintes d'albinisme. Le 18 décembre 2014, l'Assemblée générale adoptait la résolution 69/170, proclamant, à compter de 2015, le 13 juin Journée mondiale de sensibilisation à l'albinisme.


« Les personnes atteintes d'albinisme sont victimes de nombreuses formes de discrimination dans le monde. L'albinisme continue d'être profondément mal compris, aussi bien sur le plan social que médical. L'apparence physique des personnes souffrant d'albinisme est souvent l'objet de croyances et de mythes erronés découlant de la superstition, ce qui favorise leur marginalisation et leur exclusion sociale, qui, à leur tour, donnent lieu à toutes sortes de stigmatisations et de discriminations. Dans certaines communautés, ces croyances mettent en danger constant la vie et la sécurité des personnes atteintes d'albinisme. Et ces mythes millénaires sont présents dans les pratiques et attitudes culturelles de populations à travers le monde »


Les NTICS ont contribué à parler de la situation dramatique des albinos ici et ailleurs.


La situation est toujours difficile dans certaines contrées du monde et ce n'est pas normal.


Les crimes rituels liés aux mentalités primitives continuent.


Les rapts d'albinos, continuent et les Etas ne disent pas grand-chose alors qu'ils sont tenus de le sécuriser comme tous les citoyens.
La société civile essaie de les protéger et on le voit de temps en temps quand un homme suspect se ballade avec un sac ou une valise ou à moto, etc.
Sur FB on voit de plus en plus de personnes atteintes d'albinisme se montrer, parler et mettre en avant leurs activités.
Des gens comme Annie Mokto, Mariam, Anida Ntankeu, Ursule Ursule, Bamba Diop de Anas du Sénégal, se battent pour faire avancer la cause des albinos
Des musiciens, Bernard Biarel et Pablo U-WA depuis la France mettent en musique la situation des albinos à travers le monde
La grande association genespoir milite (Bénédicte-brillante conférencière) pour la science et comprendre le gène
Il ne faut pas oublier dans cette bataille les parents d'enfants albinos qui sont persécutés et qui souffrent en silence. Il faut aussi les intégrer dans les campagnes pour les soulager et ne pas les culpabiliser. Un albinos est une personne.
La pauvreté est un facteur important qui brise les familles et les délinquants profitent pour corrompre les parents pauvres. Luttons contre la pauvreté et soyons dignes et respectueux des différences. Il faut cultiver le cœur.
Comment agir ainsi sur autrui quand tu n'agiras pas de la sorte sur toi-même.
Pensons à la théorie du regard de Levinas.
Les albinos sont partout maintenant dans la mode, le stylisme, la banque, la musique, il suffit de trouver les outils et moyens pour faciliter l'instruction : Lunettes, loupe, casquettes , chapeaux, crèmes scolaires indice 50, soigner et protéger la peau hypersensible, ......accès aux soins


Pour lutter contre les violences faites aux albinos, il faut penser aux bracelets électroniques pour géolocaliser les albinos, il faut recenser toutes naissances et former les personnels de santé à la prise en charge, il faut faire des diagnostics prénataux et informer les parents en amont, il faut lutter contre l'obscurantisme, il faut punir les donneurs d'ordre ' homme politiques puissants qui envoient les brigants tuer pour faire des gris-gris) il faut éduquer les sorciers et marabouts qui pratiquent ou commandent les crimes rituels,
PS : Nous allons écrire un livre de témoignages sur l'albinisme un jour avec divers acteurs albinos ou non.
De tout cœur avec vous. Pape Bakary Cissoko


Le 13 juin 2015, c'est la première journée internationale de l'albinisme. Son but est de sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les albinos dans leur vie quotidienne et lutter contre le rejet qu'ils peuvent parfois subir dans certaines sociétés.
La journée veut aussi être un appel aux dons en faveur de la recherche.
Mieux connaître l'albinisme
Maladie remativement méconnue, l'albinisme est suscitée par un défaut de production de la mélanine, substance qui donne sa couleur à notre peau.
La mélanine a aussi un rôle protecteur de la peau par rapport aux attatques des rayons ultraviolets du soleil. Elle contribue, chez les sujets sains, au développement du système nerveux visuel et de la rétine.
Le défaut de production de mélanine, comme chez les albinos, a plusieurs conséquences possibles :
• dépigmentation partielle ou totale de la peau, des cheveux ou des yeux.
• déficiences visuelles dans la mesure où on observe un développement anormal de la rétine durant la période fœtale.
• difficulté à supporter la lumière ou photophobie. La lumière peut provoquer des sensations visuelles pénibles, voire douloureuses.


Un site à visiter : www.genespoir.org genespoir.org

Et, pour que cette importante Résolution ne reste pas lettre morte, la célébration de la JISAM-2019 qui aura lieu le 13 juin 2019 de 17h00 à 21h00 au Centre Afrika de Montréal aura pour thème: L'importance de l'éducation sur les droits humains des amélaniques.


Des spécialistes ses sciences de l'éducation nous expliqueront comment introduire avec efficacité l'enseignement de l'amélanisme dans les systèmes éducatifs. Les scientifiques se pencheront sur la foison du cancer de la peau chez les amélaniques ces derniers temps. Les juristes aborderont la thématique des droits humains et nous diront pourquoi la Résolution de l'AFP est le plus important texte en matière des droits humains depuis la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948. Les théologiens nous parleront de la valeur humaine de l'amour, de l'empathie et de la dimension spirituelle de la tolérance et de la différence.
CANADA


L'albinisme touche en moyenne 1 personne sur 20 000 dans le monde.

Il est provoqué par un défaut de production de la mélanine, pigment responsable de la couleur de notre peau, de nos cheveux et de nos yeux. Une personne atteinte d'albinisme n'aura donc pas la même apparence que les autres, mais souffrira également de gros problèmes de vue, ainsi que d'une protection beaucoup moins efficace contre la lumière du Soleil.


Et de ces problèmes déjà conséquents découlent des difficultés de scolarisation, d'emploi, d'intégration sociale liées comme souvent à un manque de connaissance de la maladie. Si être albinos dans les pays dits « civilisés » est déjà très difficile, ça l'est encore plus par exemple sur le continent africain, où les anciennes croyances ont la peau dure : en Tanzanie ou au Congo, les albinos sont persécutés et tués pour préparer des potions censées apporter succès et richesse...


Cette journée du 13 juin est donc là pour pousser les gens à s'informer, et pourquoi pas à montrer leur soutien vis à vis des personnes touchées par cette maladie. Pour ce faire, postez une photo de vous sur les réseaux sociaux avec l'index droit pointé vers votre oeil droit, en utilisant le hashtag #ILookOutForAlbinism.


https://www.lespritsorcier.org/labo-blogs/13-juin-journee-internationale-de-sensibilisation-a-lalbinisme/

 

LA FAMILLE

Ha, la Famille!
Cette famille!
Quelle famille?
Notre famille et la vôtre!


Que du bonheur!


Mais aussi combien de malheurs et de souffrances!


Oui, combien de familles se sont éclatées!


Hé oui, écartelées, par le simple fait d'un intruis Oui, sous l'influence de qui toute une construction s'ébranle, s'affaiblit et se fragilise.
Le tout se dispersant dans les méandres de la société!


Comme si, la famille n'était pas sacrée!
Qu'elle n'était que futilité!
Comme si, elle n'était pas du Sérieux, du Solide!
Ha, cette cellule sociale primaire!


Non!!


Une famille est un grand Édifice!


Elle est le fondement initial de toute une structure sociétale!
Elle est certainement le terreau de la société!
Là où les personnalités sont forgées en premier.


L'état mental de nos familles reflète ainsi, les conditions d'existence d'un peuple et de ses gouvernants.
De l'équilibre d'une famille, dépend en effet, tout un enjeu national et international.
Sa stabilité doit alors être l'affaire de tout un chacun.
Donc, ne jouons pas avec la Vie de l'homme!
La vie n'est pas un jeu.
C'est du sérieux!
L'homme n'est point un jouet!


Figurez vous un peu, tout ce qu'une vie qui bascule, peut entraîner dans sa chute!
Hé oui, que de vies innocentes sacrifiées sous l'autel d'égoistes intérêts!
Combien de rêves ainsi brisés!


Ho, justice divine, sauvez nous de la méchanceté gratuite!
Sauvez nous de l'injustice des hommes!
Aidez nous à préserver nos ménages des déchirures pitoyables!
Ho, éloignez nous de la mesquinerie des envieux et jaloux!
Faites nous alors des injonctions, pour que chaque chose soit remise à sa place!
Faites de nous, des Êtres bienveillants!


Par ce qu'au delà de la Vie familiale dans laquelle, chacun de nous, s'active selon ses propres prédispositions, il y'a nos vies individuelles.
Comme nous ne sommes pas tous dotés, des mêmes aptitudes phisyques et mentales, chacun doit se reconnaître et reconnaître à autrui, le droit d'Exister selon la formation reçue.


Surtout, selon l'état d'esprit qui caractérise nos susceptibilités individuelles!


Nous nous devons tous, respect!


Nous avons alors, le droit et la liberté de nous mouvoir dans notre espace exclusivement privé.
Oui, nous sommes tous identifiables par une psychologie spécifique à notre singularité!
C'est ainsi que toute une une structuration physique et psychique nous différencie, les uns des autres.
Une différence manifestée par nos défauts et qualités.
C'est le pourquoi de nos:
-complémentarité et,
-désunion!


Et là, réside toute notre imperfection d'homme!
Les insuffisances des uns, étant les aptitudes des autres et vice versa!
Alors point de critiques destructrices!
Mais, plutôt de l'indulgence constructive!
De la retenue!
Soyons positifs!
Critiquons alors, pour aider autrui à être à niveau, s'il le souhaite.
Le cas échéant, évertuons nous individuellement, à être exemplaires, à tout point de vue.
Mais, l'homme étant imparfait, chacun traîne ses propres tares.
Donc, à chaque individu de faire sa propre affaire, l'effort pour se redresser.
En effet apprendre à corriger ses imperfections personnelles, nous suffirait comme combat, contre soi même!
Voilà une bataille que tout homme intelligent, honnête et sincère devrait entreprendre toute sa Vie durant.
Sans jamais pouvoir la terminer cependant!


Mais toujours, dans l'espoir de s'en sortir vainqueur, un jour!


Il nous faut donc sortir de notre routine ordinaire qui nous pousse à la culture et à l'entretien de la médiocrité!
Oui, cette petitesse de notre esprit qui nous réduit à la pauvreté de notre comportement dans la société.
Avons nous le droit de polluer l'atmosphère de nos familles jusqu'à perturber la quiétude de ses membres?
Par ce que, tout simplement, nous n'aurions pas été capables de bien dompter nos Désirs de suprématie sur l'autre!
Est ce que vraiment, faire plier quelqu'un sous notre volonté devrait être une préoccupation de la dignité humaine!
Non, apprendre à maîtriser nos propres envies devrait plutot, nous occuper.


Et ce, dans l'objectif de bien recadrer nos ambitions à leurs justes limites raisonnables.
Car, personne n'a le droit d'exiger d'autrui, ce dont, lui même est incapable de céder volontairement.
Réciproquement, l'autre également serait dans son bon droit de refuser toute tentative d'aliénation de ses propres libertés.
Évidemment, la culture du DJIHAD NAFS restera encore, tout ce qui valorise chacun de nous, dans ses relations avec l'autre!
Oui, c'est le seul combat grarifiant qui mérite d'être mené!
Toutes autres luttes n'étant que leurre!


C'est ainsi que, l'équation qui s'impose sera, comment apprendre à être Maître de Soi, pour arriver à être Maître du Jeu social ?
Oui bien sûr, s'exercer à Contrôler ses Nerfs et ses Humeurs, face à toutes agressivités:
-interne ou,
-externe.


Et ce, de sorte à garder tout son calme, pour réfléchir et agir avec Raison en toutes circonstances.
Aussi, notre seule arme, sera notre intelligence!


A cet effet, il faut:


-que chacun s'occupe à être meilleur que la personne qu'il incarne, et,
-laisser les autres en paix!


Pour que chacun de nous, gouverne sa Vie tel qu'il le souhaite!
Et sans aucun compte à rendre à qui que ce soit!
Et ce, tant que les libertés originelles de l'autre ne sont pas empiétées!
Chacun assumera ainsi, les conséquences de ses propres actes!


Personne n'a le droit donc, de vouloir diriger la Vie d'autrui sans son consentement.
C'est ainsi qu'il est indécent de s'ingérer honteusement et délibérément dans des affaires privées de Famille.
Oui, dans lesquelles on est étranger, même, avec des liens de familiarité qui ne confèrent cependant, aucun droit à l'envahissement.
Chaque individu ou Couple d'individus jouit naturellement d'un territoire de souveraineté inviolable.
Oui, d'un périmètre inaliénable et intangible, sacralisé par la bienséance.


Nul n'a le droit de faire tout ce qu'il veut avec la Vie des autres, tout en protégeant jalousement la sienne de toute intrusion.
Et d'un blindage qui couvrira ainsi, toute immixtion apparente ou cachée!
Vivement que chacun vive librement son existence en toute indépendance et responsabilité!
Par conséquent, cessons d'exposer méchamment l'insuffisance de l'autre!
Arrêtons de mettre de pauvres gens en pâture dans les caniveaux de la société!
Toute affaire cessante, la priorité devrait être un Djihad NAFS, contre pareilles malfaisances et médisances.
Par ce qu'en fin de cycle, chacun de nous aura sa sépulture personnelle!


Chaque vie ne pouvant connaître que sa propre mort!
Chacun de nous mourra donc, un jour, de sa belle mort!


Nous serons tous ensevelis dans nos tombes, et disparaîtrons définitivement, de toutes activités terrestres.
Mais nous devrons rendre compte de tous nos faits et gestes, devant notre Créateur!
Alors nous avons juste, le temps de nous repentir de nos mauvaises actions.
Ainsi, par la grâce de Dieu, notre ÂME sera peut être sauvée des pires châtiments, de ce bas monde d'abord!
Par ce que sous terre, personne ne pourra plus jamais, faire valoir sa stupidité, sa vanité, son orgueil ou sa fierté!
En plus que le temps des repentirs sera définitivement clos, pour faire place à l'heure de l'ultime vérité.
Ce moment où le bilan de nos bonnes et mauvaises actions nous est présenté, sans possibilité de contestations!
Hé oui, chaque Individu, en son for intérieur, s'est toujours retrouvé seul, face à sa propre conscience et à ses actions personnelles.
Il est donc vrai qu'avant notre mort, nous sommes tous, quotidiennement en tribunal avec notre propre moralité.
Aussi, après cette mort, notre bon Dieu jugera, sans émotion ni sentiment, toutes nos actions.
Ne serait il pas alors, beaucoup plus intelligent, de toujours Douter de l'opportunité de nos intentions et actions!
Par ce qu'en définitive, nous répondrons de TOUS nos Actes devant notre Créateur.
CELUI-LÀ qui, infailliblement, rendra Justice!


Oui, d'une Équité Divine sans pareille ni équivoque et sans laquelle, la Vie sociale serait insensée et injuste!


Mais de quels Actes?


Certainement de Tous ceux que nous commettons:
-envers notre propre personne par rapport à nos droits et devoirs,
-dans nos relations avec autrui en tant qu'individu libre, indépendant et responsable de sa vie, et,
-à l'endroit d'Allah par rapport à ses prescriptions religieuses.
Aussi, afin de pouvoir nous comporter avec rigueur et décence, nous devons nous fabriquer des Repères basés sur le respect dû à la sacralité humaine.
Et c'est de cette manière, que nous pourrons délimiter nos libertés individuelles, originelles.


Mais de quelle nature, devraient être nos droits et devoirs réciproques, dans nos relations individuelles?
Comment devrions nous les exercer?


A ce sujet, nous retiendrons simplement l'autocensure, devant notre obligation:
-de faire ou de ne pas faire telle ou telle autre chose,
-de dire ou de ne pas dire certaines opinions personnelles sur autrui ou sur soi-même.


Quelles seraient aussi, les limites de nos Actions?


Dans tous les cas, nul ne devrait avoir le droit de violenter, moralement ou physiquement, son prochain pour quelques raisons que ce soit!
Mais enfin, quels sont ces liens de subordination qui nous lient au reste de la communauté?


Étant entendu, qu'avant tout, nous nous devons réciproquement RESPECT, même si nos mentalités restent divergentes sur l'essentiel!
Aussi, nous dirons que les premiers liens de l'homme, se trouvent dans LA FAMILLE.


Mais, c'est quoi cette Famille?


A notre avis, elle prend naissance originellement, depuis le consentement mutuel des époux à vouloir vivre en couple.
C'est bien après, qu'un mariage est célèbré pour l'octroi de la qualité de MARIÉ.
Et voila, ce qui nous donne le droit social de vivre ensemble, mais aussi, de faire des enfants reconnus légitimes par la communauté.
C'est ainsi que la Famille qui vient d'être fondée, s'élargit avec la naissance d'enfants.
Au demeurant, une nouvelle Famille, très différente de celle bâtie par Papa!


Papa qui, à son tour, lègue à ses enfants une paternité symbolisée par son NOM de Famille!
Et notre bon Dieu, de confier la Responsabilité de nourrir, d'entretenir, sécuriser, instruire et éduquer tous les membres de cette Famille, à Papa et Maman.
Avec une charge plus accrue cependant, attribuée à Papa qui a le devoir moral de tout gérer.


Il a ainsi, l'obligation de faciliter la construction de la Famille.


Il devra tout faire, pour favoriser l'instauration d'un climat de cohésion renforcée par une bonne entente Familiale.
Et sa principale tâche, sera de forger une descendance pétrie dans les bonnes vertus de la civilité.
Oui, l'édification d'hommes de valeur, serviables, courageux, honnêtes, responsables et travailleurs!
Il leur doit donc, un foyer sécurisé, paisible et harmonieux, pour y faire éclore le meilleur d'eux.
Mais, comme nos ménages nous sont confiés par Allah, notre souci majeur sera de les rendre à la société, en parfait état d'adaptabilité sociale.
C'est ainsi, que pendant leur cycle de formation en hommes intégres, respectueux et respectables, ils s'insèrent progressivement dans le tissu social.
Et c'est leur aptitude à l'insertion dans la communauté qui fera figure de restitution parentale.
Alors là seulement, nous pourrons nous sentir fiers ou non, d'avoir réussi notre mission de !
Ce sera donc, le moment d'évaluer nos qualités en tant que .


C'est ainsi que, la réussite d'une bonne éducation implique une haute conscience morale pour tout ce qui touche la FAMILLE.
Oui bien sûr, les Grands Parents méritent aussi tous le respect et la considération redevables aux Grandes Personnes!
C'est pourquoi, il est tout à fait, naturel et normal, qu'à la vieillesse de leurs Parents, ces enfants devenus grands s'occupent de ces derniers.
Ces enfants bien éduqués, se reconnaitront donc, le devoir d'accompagner moralement et matériellement leurs vieux ascendants jusqu'à leur fin de vie.
Aussi, si ces enfants le veulent, ils peuvent venir en AIDE, à leurs frères et soeurs, tantes et oncles, dans le besoin.
Mais toutefois, d'une marque d'attentions qui ne devra souffrir d'aucune influence négative sur cette famille bienfaitrice et reconnaissante!
Donc, d'un côté nous avons une:


-obligation totale envers la Famille que nous avons librement instituée,
-obligation morale et matérielle vis à vis de nos vieux Papa et maman,
-simple convenance morale pour tout le reste.
Voilà que l'ordre des choses est si bien défini et établi, et de surcroît, avec l'approbation divine!
Toutefois, nous constatons que, des ménages sont perturbés ou brisés par ce que malheureusement, Papa, Maman et tout le reste, y réclament des droits indus.
Alors qu'ils devraient tous, se retrouver à l'extérieur de nos Familles!
Ils sont en leur intérieur pour déranger l'ordre choisi et acquis.
Qu'ont ils à faire dans cette intimité si sacrée!


Oui, un univers si restreint, qu'ils ne pouvaient être invités a assister au processus allant de la conception a l'enfantement.
Hé bien alors, qu'ont ils en commun avec de tels enfants pour s'arroger certains droits dans nos foyers!
Oui bien sur, au nom de la parenté, ils émettent des jugements et agissent avec le prétexte
d'accompagnement dans la Vie de société.


Mais d'une présence qui ne devrait point encombrer ou gêner la démarche adoptée par les procréateurs pour gérer leurs affaires familiales.
Hé oui, chaque couple à ses particularités en raison desquelles, des stratégies de management sont librement définies comme règle de conduite.
Aussi, la souverainete de chaque individu à décider Seul, des choix qui n'engagent que ses responsabilités, devrait être respectée par tout le monde.
En effet, nous vivons dans un monde où les libertés individuelles de pensées et d'actions sont confisquées par une élite sociale traditionaliste.


Nous disons que l'homme est né Libre.


Il a donc, surtout le devoir de s'affranchir de toutes les contraintes psychosociales qui le privent de son droit à décider pour et par lui même.
Oui nous avons tous l'obligation de prendre des décisions qui privilégient d'abord, notre bien être et celui de notre Famille!
Notre vie nous appartient et nous devrons décider Seuls, de tout ce qui est bon ou mauvais pour nous!
Et pour cela, nous définirons et mettrons en pratique, souverainement, nos propres options d'existence.
Mais en retour, avec le parallélisme des formes nous assumerons Seuls, Toutes les conséquences de nos choix.


Nous pensons que, laisser chaque homme responsable et sain d'esprit, jouir de son Libre ARBITRE, devrait permettre de vivre ensemble dans la Paix et la cordialité.
Mais, l'harmonie familiale finit toujours par se désintégrer quand, l'équilibre et la tranquillité du Chef de Famille, se trouvent affaiblis.
Alors, l'attitude du SAGE VIEIL HOMME devrait suffire, comme force, pour stabiliser toute communauté, à travers la Famille!
Donc, il est bien sûr, que le déséquilibre de cette cellule de base, entraine le disfonctionnement du système social dont il est un élément.
Pourtant, il convient de noter que, les agitations qui causent les malaises de nos ménages, ne tiennent pas toutes, de l'intrusion extérieure.
Il y'a bien entendu, les troubles conjugaux provoqués à l'interne par une mauvaise gestion des conflits inévitables d'ordre matériel et sentimental.
Nous ne jouissons pas tous, des mêmes aptitudes de compréhension, d'encaissement et de dépassement face aux solutions à nos questions de survie.
Ce sont en effet, deux individualités avec des personnalités déjà bien formées, qui fondent un couple.


Le seul point qui les unit, étant:


-d'abord, la commune volonté de vivre leur amour, et
-ensuite entretenir, développer et conduire la pluralité constituant la FAMILLE vers son épanouissement, et
-enfin, ne se séparer qu'après la Mort, malgré toutes les difficultés qui empêchent d'atteindre ces objectifs.
Voilà le défi primordial que tout homme devrait, courageusement, s'évertuer à relever, afin d'inciter la postérité à adopter ces Valeurs cardinales d'un bon humaniste.
Nous ne devons plus laisser prospérer des sentiments d'hypocrisie et de lâcheté dans nos Familles.
La Famille est sacrée, elle ne doit alors, se nourrir que d'idées nobles qui fertilisent toutes les cultures que nous y faisons!
C'est pourquoi, la Raison commande aux époux de s'accommoder mutuellement de leurs qualités et défauts respectifs, pour servir à entretenir la longévité du ménage.
Car, le couple qui est bien un lieu des contraires et des contradictions, n'en est pas moins un endroit de bienveillance.
Aussi, il ne saurait point, être un espace de contrainte où des époux s'imposent des volontés!
Il devrait être le siège des compromissions, de la compréhension et de la tolérance par excellence!
Par ce que là, deux personnes adultes issues de milieux éducatifs différents, se côtoient.
Ils se retrouvent et se découvrent progessivement au fil du temps.


Et puis, ils décident librement, de vivre ensemble toute leur différence individuelle.
Ainsi, chacun d'eux, devra se voir obliger, de se faire violence pour laisser de la place à l'autre.
Et voilà tout le charme de la Vie matrimoniale, qui exige des efforts sur soi, pour ne mettre en oeuvre que cela qui unit et raffermit le couple.
Ceux-là qui auront réussi une telle prouesse, auront sauvé leur couple de la fatale, désillusion et désunion.
Cette malheureuse rupture qui éclate et réduit nos familles en lambeaux!


En de véritables détritus de lamentations, surtout à ce moment là, où les divorcés restituent à la société, les vérités subjectives sur leur séparation.
Souvent, ceux là ne savent même pas si, ce sont les pressions de l'intrusion sociale, où leur inadaptabilité qui ont détruit leurs foyers.
Et c'est bien , plutard, dans le calme et la sérénité de nos consciences, que nous nous rendons compte, que c'est bien notre vie qui a été démolie.
Oui, une vie qu'il nous faudra ensuite, reconstruire brique après brique, avec de nouvelles fondations.
Et ce, dans un temps qui aurait pu servir à autres choses!


Hélas, le Temps n'attend personne!


En plus que chaque instant vécu, est décompté de notre Temps de Vie.


Le temps nous est effectivement compté!
Par conséquent, devons nous vraiment, avoir du Temps à perdre, à reprendre la même construction, avec les mêmes gestes et peines!
Pour ainsi, nous permettre de passer l'essentiel de notre temps de Vie, à répéter les mêmes choses!
Bien sûr que non!
Hé bien alors, un devour de résistance s'impose pour nous mettre à l'abri de tout péril!
Toutefois, sachons que nous ne sommes point le centre du monde!
Pour que les gens, conjoints compris, soient obligés de s'employer à satisfaire nos moindres désirs!
Nous avons donc, le devoir de supporter les insuffisances des autres, comme ceux-là le font pour les nôtres!
Nous avons tous, nos tares personnelles!


Ainsi, Papa et Maman ont l'obligation morale de se tolérer réciproquement.
Et c'est de cette tolérance, que naît l'harmonie familiale qui fait éclore la Paix dans nos coeurs et esprits.
Rêve ne peut être plus honorifique pour une communauté, que celui-là qui mène à cet espoir d'édification de cette Famille exemplaire, unie, progressiste et humaniste!
Nous avons donc échoué, quand nous ne saurons plus:


-résister à la pression extérieure ou,
-combler nos défaillances intérieures.


Et de pareilles insuffisances empêchent de bien nous conduire, guidés par le bon Sens.
Elles étouffent toutes facultés à déployer un fort mental de dépassement, pour faire face à nos épreuves de survie.
C'est pourquoi, nous devrions, avec humilité, respect et responsabilité, durement éprouver nos enfants dans les règles de l'art d'éduquer.
Nous devons alors, leur inculquer les principes de base pour un comportement citoyen exemplaire.
Nous devrons ainsi, les préparer à affronter les problèmes de la Vie en société.


Car, ce sont bien les enfants d'aujourd'hui qui seront les adultes, acteurs sociaux de demain.
En revanche, les époux qui sont de grandes personnes, s'occuperont d'eux mêmes.
Ils feront les efforts individuels pour rendre leur inadaptabilité plus vivable et supportable par leur environnement immédiat.
Car un homme responsable devrait s'exercer à être flexible dans ses choix.
Mais il ne saura point, être maniable comme un jeune enfant!


A cet effet, il a besoin de développer une stratégie sécurisante, qui permet de s'adapter à l'évolution changeante du monde.
Oui, chaque événement du théâtre social se déroule dans un contexte particulier.
Dans une atmosphère unique où plusieurs intérêts individuels s'opposent ou s'affrontent violemment.
C'est ainsi que, la Vie tellement dynamique dans son déroulement, nous plonge dans des incertitudes.
Cela devrait donc, nous obliger à toujours douter de l'opportunité et de la sincérité de nos intentions et actions, et aussi de celles des autres.
Car, à travers tous les actes que nous posons, nous ne devrions rechercher que le meilleur pour nous mêmes et pour notre communauté.
Et voilà donc une attitude qui va sûrement améliorer la condition humaine par une bonne cohabitation entre personnes civilisées.
Hé oui, les époux sont les mêmes grandes personnes qui sont:


-nos parents et grands parents,
-nous mêmes acteurs sociaux, parents ou non,
-nos élites intellectuelles,
-nos leaders politiques et religieux,
-nos gouvernants, et enfin,
-tous les gouvernés.


Ces grandes personnes qui dirigent la destinée de nos sociétés devraient être d'un niveau spirituel qui pondére, stabilise.
Elles doivent avoir un comportement moral exemplaire, à l'adresse des jeunes générations, qu'elles rassurent en tant que, meilleurs modèles possibles.
C'est pourquoi, il est difficile de comprendre les obscurs intérêts que certaines personnes étrangères à nos couples semblent y poursuivre, sans y être invités!
C'est même choquant de vouloir justifier pareilles ingérences.
I est aussi malsain de manquer de retenue, dans les affaires de Familles qui sont très sensibles.
Elles doivent donc être traitées, dans la plus grande discrétion!


Mais de quels intérêts s'agirait il?


Certainement pas de ceux du couple, mais sûrement de ceux d'égoïstes individualités familiales!
Il serait ainsi, inacceptable et blessant de perturber la Vie de paisibles innocents.
Par ce qu'alors, c'est tout l'appareil social qui se trouverait déranger, avec des répercutions incontrôlables
Cest pourquoi, la perspective des cassures familiales devient terrifiante quand elles peuvent faire basculer dangereusement, la Vie de pauvres insouciants.
Oui, dans des ténèbres insoupçonnées!


Sachons alors, raison gardée, dans la gestion de nos Désirs!


Mais quel système malveillant, que celui là, qui place la Vie de nos familles (couples et enfants), entre l'enclume de la société et le marteau d'un empêcheur de vivre LIBRE.
Quelle cruauté que de vouloir étouffer la légitime aspiration de quelqu'un qui a le droit de jouir en toute liberté de son émancipation.
Oui nous avons tous, le droit de profiter, des statuts positifs qui nous sont naturellement acquis!
Personne alors, ne devrait avoir le droit de nous priver de cet attribut fondamental.


Cependant, combien sommes nous à être victimes de ce genre d'intrusion?


Hé oui, combien de nos familles succombent à d'aussi fortes pressions matérielles, morales et sociales!
En effet, l'équation à résoudre, c'est bien l'Homme face à ses multiples aspirations et défis de survie.
Oui, Il est bien sûr que, très souvent, de manière consciente ou inconsciente, nous réfléchissons très mal à la résolution de nos problèmes affectifs!
Aussi, il nous arrive de nous perdre dans la hiérarchisation de nos ordres de priorité.
Et cela nous conduit à:
-dire ou faire ce qu'il ne faut pas, ou,
-porter des jugements de valeur erronnés ou inopportuns.
Par conséquent, c'est la complexité de nos sentiments réciproques, qui complique nos prises de décisions.
Oui, des sensations que nous nourrissons:
-les uns envers les autres et,
-envers soi même!


En vérité, ce sont nos liens affectifs qui sont la source de nos limites en tant qu'Être Social!
Effectivement, la liberté de chacun s'arrête là où commence celle des autres!
Mais il reste évident que, nos difficultés tiennent de notre ignorance des limites de nos propres droits et devoirs envers:
-la famille que l'on a soi même fondé,
-celle que nos parents ont eux mêmes fondé, et,
-celles de tout le reste.


De telle sorte que, des relations d'intérêts conflictuels y prennent naissance.
Par la suite, de nombreuses confusions s'installent.
Enfin, beaucoup de désordres s'entassent, à la faveur d'obscures intentions.
Et voilà que, la prise en charge correcte de nos responsabilités psychosociales, se révèle problématique.
Il nous faudrait alors, beaucoup d'audace pour:
-nous imposer et,
-faire reconnaître à tout le monde, le Devoir de chacun, de protéger sa propre famille.


Également, le Droit de chaque famille, d'être sous la couverture et la protection de ses Fondateurs!
Dans tous les cas, il nous reviendra d'apprendre à développer un Esprit d'alerte pour faire face à l'hypocrisie dans laquelle nos familles sont moulées et empêtrées.
Oui, de la tromperie entrtenue par la confusion des rôles tenus par d'égoïstes acteurs qui y sont mis en scène!
Il nous faudra donc, faire preuve d'acrobatie pour éviter les nombreux pièges qui empêchent d'avancer dans le bon sens.
A cet effet, toutes nos actions devront être équilibrées comme au grand théâtre où tout est réglé, du début à la fin des scènes.
Hé oui, il s'agit bien d'un jeu théâtral que déroule la réalité de nos Vies!
Aussi, à un certain niveau de responsabilité, l'improvisation ne devrait plus être permise!
Surtout quand il s'agit de façonner l'Existence d'Acteurs sociaux intégres, respectueux et respectables de la tant privée que publique!
C'est pourquoi, il nous semble très élégant et courtois, qu'une personne bien éduquée, s'interdise de s'immiscer dans les affaires d'autrui.
Même si, par ailleurs, elle ne peut toujours s'abstenir d'y intervenir, comme conseillère!
Hélas, elle devra alors, se comporter avec beaucoup de retenue et de circonspection!
En effet, des susceptibilités liées à la condition humaine dans ses manifestations sociales, font que l'homme est en mutation permanente.
Nous n'avons donc, pas toujours à faire, avec la même personne, d'un instant à l'autre.


Abstenons nous alors des actes et jugements non pertinents, dégradants et désagréables qui fragilisent et affligent notre ÉGO!
Nous avons tous, notre point faible, cette petite fierté d'homme, qu'il faudrait éviter de réveiller.
Par ce que là-bas, somnole le côté névralgique de toute notre animosité!


Pour cela, nous ferons l'effort de neutraliser cette extravagance qui nous pousse à tenter d'imposer notre volonté à autrui.
Car, au titre de notre propre souveraineté, personne ne devrait en principe, accepter un tel accaparement!
Chacun doit rester à sa place, chaque chose à l'endroit, pour que le monde se porte bien!
Par ce qu'au final, chacun de nous perdra Seul, la Vie qu'il aura vécu Seul!
Nous devons avoir donc, l'humilité et l'honnête de nous occuper de nos affaires personnelles.
Ou, c'est l'autre qui nous obligera à bien nous comporter!


Sachons alors que la Vie n'est pas un jeu pour cesser de nous accabler moralement dans nos choix de vie!
Pour autant que ces choix nous engagent individuellement, devant notre bon Dieu qui reste le SEUL JUGE DE NOS ACTIONS!
Laissons lui alors ce privilège!
Acceptons de Mourrir Pour la famille!
Mais Refusons de Mourrir Par elle!
Oublions notre petite personne, pour bâtir et privilégier l'émergence de la grande !
Oui, oublions nous pour élever cette à la hauteur de la noblesse des sacrifices à opérer dans l'endurance et la persévérance.
Et de la tradition alors! Nous n'en prendrons sûrement que, ce qui embellit, mais aussi, qui restitue à notre toute sa Dignité, son Honorabilité et son Originalité!
Du Bonheur! N'en attendons rien de cette ou des autres!


Pour du bonheur à provenir de ceux-la, Dieu fasse que tout nous en surprenne!
Il nous sera donc, plus sécurisant, d'apprendre à développer notre propre bonheur à partir de notre belle humeur!
Car notre mission de Construire une belle Famille, ne peut avoir comme aboutissement notre BONHEUR PERSONNEL, qui ne concerne que notre petite personne!
De toutes façons, nous sommes toujours CONTENTS ou HEUREUX soient:
-Pour quelqu'un,
-Par quelqu'un ou,
-Pour et Par Soi même!
En définitive, c'est bien la JUSTE VALORISATION de notre MOI, face aux autres MOI individuels ou groupés, qui est la solution à nos problèmes de survie sociale!

Saint Louis du Sénégal le 12/06/2018
Pap Ndoy
"Penseur libre et indépendant"

 

Théâtres LITTÉRATURE PIÈCE DE THÉÂTRE

Platon, philosophe grec reconnu, tiraillé entre ses hautes aspirations intellectuelles et son désir d'action, se confronte sans cesse à ce double intérieur qui le hante, le débridé Platoche.

Sortira-t-il vainqueur de ce combat avec lui-même ?

Une faune de philosophes drolatiques, Socrate, Diogène, l'accompagneront et l'aideront dans ce voyage initiatique, dans ce chemin vers la sagesse.
Platon Vs. Platoche est une comédie philosophique.

Elle désacralise par la fiction et l'humour une discipline aux apparences parfois austères.

Son ambition est de montrer que travail intellectuel et travail manuel n'ont pas à être opposés.

Guillaume Martin, coureur cycliste et philosophe
Portrait

 


Guillaume Martin, 21e du dernier Tour de France et diplômé de philosophie, publie mercredi 6 février Socrate à vélo, une fable philosophique sur le sport.
L'auteur incarne une tendance de plus en plus forte réconciliant la tête et les jambes, trop longtemps séparées par des préjugés dépassés.
• Jean-François Fournel,

Fils d'un père prof d'aïkido et d'une mère actrice, le Normand Guillaume Martin, 25 ans, a facilement trouvé sa voie dans le cyclisme. Mais son parcours académique a failli connaître un coup d'arrêt prématuré face à la difficulté de trouver un enseignant disposé à diriger son mémoire intitulé « Le sport moderne : une mise en application de la philosophie nietzschéenne  ? ». Cette question n'ayant intéressé aucun universitaire, il a fallu l'enthousiasme d'un philosophe spécialiste des penseurs antiques (dont Nietzsche, mort en 1900, n'est pas). C'est donc Jean-François Balaudé, rien moins que le doyen de la faculté de Nanterre, par ailleurs fou de vélo, qui s'est saisi du travail du jeune thésard.
Les diplômés du peloton
Désormais diplômé d'un mastère, Guillaume Martin participe aujourd'hui aux plus grandes courses pros, traînant avec bonhomie une réputation de gentil intello dans un peloton de moins en moins détaché du monde universitaire – de plus en plus de coureurs professionnels sont diplômés du supérieur.


À lire aussi

Quand le réchauffement climatique menace le sport

Pour se définir, le coureur a inventé le joli néologisme de « vélosophe », qui parlera à tous les pratiquants de vélo, convaincus que pédaler n'a jamais empêché de réfléchir, au contraire. Ce faux paradoxe était d'ailleurs compris dans le titre du premier opus littéraire de Guillaume Martin, une pièce intitulée Platon Vs Platoche. Dans ce texte savoureux, Socrate et Diogène unissaient leurs efforts pour que Michel Platini dépasse ses frustrations intellectuelles.


Réconcilier Nietzsche et Flaubert


Dans Socrate à vélo (1), le vélosophe Martin jongle une nouvelle fois avec les anachronismes pour bombarder Albert Einstein manageur d'une équipe cycliste allemande. L'idée étant de sauver l'honneur du cyclisme traditionnel face à une nouvelle venue, l'équipe grecque. La formation hellène est menée par des coursiers redoutables, Socrate, Platon et Aristote, qui tirent la force de leurs mollets de la puissance de leurs réflexions.


Les différences d'approche du corps et de l'âme, au cœur de l'œuvre de ces trois penseurs, trouvent une sorte de résumé dans une jolie formule de Guillaume Martin : « Flaubert disait qu'on ne peut penser qu'assis. Nietzsche affirmait que seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose. Le vélo réconcilie Nietzsche et Flaubert en réunissant les deux conditions, car nous sommes à la fois assis et en marche quand on pédale. »


(1) Éd. Grasset, 192 pages, 17 €.


https://www.la-croix.com/Sport/Guillaume-Martin-coureur-cycliste-philosophe-2019-02-06-1201000549

Né en 1993, cycliste professionnel et diplômé d'un master en philosophie, Guillaume Martin est arrivé 21e au classement général du Tour de France en 2018. Il tient une chronique dans le journal Le Monde et a publié un livre, Socrate à Vélo, aux éditions Grasset (2019). Platon Vs. Platoche est son premier écrit pour le théâtre.

mercredi, 12 juin 2019 09:53

COEUR D'AFRIQUE-Roman-CAROLE L. BING

Poster par

 

Préface de Victor Bissengué-Théologie et Vie politique de la terre
LITTÉRATURE ROMANS, NOUVELLES

Yozeb avait creusé au fond de son coeur un lieu secret pour que sa maman y demeure toujours sans qu'aucune ride ne l'atteigne jamais. Il lui parlait sans témoin le long de sa quête par les chemins de sa vie. Gozeifo, sa mère, chassée du village pour avoir défendu son honneur, allait lui apparaître juste au moment et au lieu les moins attendus.

Carol. L. Bing a grandi entre la France, l'Afrique et les États-Unis. Touche-à-tout et entrepreneuse, passionnée depuis toujours de littérature, Coeur d'Afrique est son second roman.


Sous la direction de - Préface d'Alain Joseph Sissao
ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES AFRIQUE SUBSAHARIENNE

La première partie met en évidence les relations entre le mythe et la société et montre comment les représentations mythiques influencent notre perception du monde, gouvernent nos idéologies et déterminent nos rapports sociaux. La seconde partie traite du réinvestissement de la matière mythique issue de la tradition orale dans la littérature écrite. Cet ouvrage démontre bien que le mythe est une lecture du monde et de l'existence humaine, à la fois quête génésique et éclairage contemporain.

Titulaire d'un Doctorat en littérature comparée de l'Université d'Abidjan, Ouaga-Ballé Danaï Oyaga est enseignant-chercheur à l'École Normale Supérieure (ENS) de Libreville. Ses travaux portent sur l'intertextualité et la réécriture des mythes dans le théâtre africain

Page 1 sur 345

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...

Video galleries

logotwitterFacebook