Ex-libris

LES RACINES PHILOSOPHIQUES ET BIBLIQUES DU CORPS CHEZ SPINOZA-Julius Brown Jr

 

Ouverture Philosophique
ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATIONPHILOSOPHIE RELIGIONS

Il y a plus de 350 ans, Spinoza stupéfiait l'Europe par sa philosophie de la Nature révolutionnaire. Aujourd'hui, sa conception de l'homme, et du corps en particulier, est encore d'une brûlante actualité.

En effet, on assiste à une revalorisation du corps et à la nécessité d'une plus grande symbiose entre l'homme et la Nature. Pour Spinoza, l'âme s'étonne devant la complexité du corps. Qu'est-ce donc qu'un corps ?


Qui sait ce que peut un corps, son corps ? Jusqu'à quel point suis-je mon corps ?


Comment peut-on devenir libre et expérimenter le « salut » ?

Comment faire corps-société, si chaque corps cherche à augmenter sa propre puissance ?

Comment faire corps-société, si chaque corps cherche à augmenter sa propre puissance de penser, de sentir et d'agir?

Quelle est donc la vérité et l'épreuve du corps : soi-même, ou autrui, c'est-à-dire les autres corps?Comment mettre corps et âme d'accord dans leur corps à corps?

Connaissent-ils le même sort au bout de la vie ?


L'auteur propose de faire une immersion dans ce monde passionnant, en cherchant à connaître les origines de l'anthropologie de Spinoza (ses dettes à l'égard de l'Écriture, de Descartes et d'Aristote), ses originalités et ses limites.

L'auteur cherche ici à connaître les origines de l'anthropologie de Spinoza, ses originalités et ses limites.

Julius Brown Jr est originaire de l'île anglophone de la Dominique. Il est docteur en théologie et philosophe (Master). Après avoir exercé en tant que pasteur et professeur de philosophie, il est maintenant écrivain, conférencier et conseiller. Il a notamment publié Le Dévoilement final : le Dieu qui se révèle en se cachant ; À la Recherche de l'Amour ; Santé totale et salut.

MARGINAL. ROMAN Mour Seye

 

Ce roman est un véritable plaidoyer pour la réinsertion sociale et professionnelle des anciens détenus.

Harmattan Sénégal
LITTÉRATURE ROMANS, NOUVELLES AFRIQUE SUBSAHARIENNE Sénégal

Accusé de trafic de drogue, Djibril, jeune étudiant, est arrêté puis emprisonné pendant trois ans avant d'être relaxé.

À sa sortie de prison, il est rejeté par la société. Il fréquente quelque temps un gang avant de devenir assistant d'un maître coranique.

Son existence bascule et Djibril découvre d'autres réalités de la vie en marge de la société.

Une nuit, contre toute attente, Djibril disparait malgré lui et se retrouve dans la situation la plus extravagante et la plus sombre de sa vie. Fera-t-il le bon choix ?

Ce roman est un véritable plaidoyer pour la réinsertion sociale et professionnelle des anciens détenus.

Né en 1989 à Khombole (Thiès), Mour Sèye est professeur de Lettres. Slameur-parolier et chroniqueur politique à la radio Campusactu, il est membre du Cénacle des jeunes auteurs du Sénégal (CJAS). Poète-écrivain, Mour Sèye est aussi membre du Collectif Parlons poésie et a participé à l'anthologie poétique De Cris et d'encre parue en 2018.

EDGAR MORIN OU LA NOUVELLE ÉPISTÉMOLOGIE Auguste Nsonsissa

 

Ouverture Philosophique
PHILOSOPHIE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

Cet ouvrage introduit l'épistémologie de la complexité d'Edgar Morin (1921-), qui épouse l'esprit de la métaphysique de la connaissance consacrée aux relations complexes entre la simplicité, la simplexité et la complexité. Deux raisons à cette dialogique pensante : d'abord, Morin contribue de manière significative à la critique du scientisme et de l'apriorisme.

Ensuite, son corpus transversal ouvre un espace des possibles de méditation de l'être pris dans son indétermination totale et dans une tension essentielle entre ce qui est et ce qui pourrait être.

C'est donc une contribution à l'avènement d'une pensée interstitielle qui ne dévalorise pas les conditions de possibilité d'une science de la complexité.

Auguste Nsonsissa, Docteur en Philosophie, Maître de Conférences à l'Université Marien Ngouabi), Habilité à Diriger des Recherches (HDR) de l'Université Paul Valéry, Montpellier 3, France. Chercheur Associé au Centre Edgar Morin (IIAC/EHESS/CNRS), Paris, et Membre Associé à la Société de Philosophie des Sciences (SPS), Paris. Il enseigne la philosophie de la logique, l'épistémologie et l'histoire des sciences à la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de Brazzaville-Congo. Il est auteur de 9 ouvrages dont Refaire les mondes (l'Harmattan, 2018), et La dynamique de la nature, (L'Harmattan, 2017).
Gévi Ankomo Ampini prépare une thèse de Doctorat Unique en Philosophie de l'Université Marien Ngouabi de Brazzaville, Congo, sous la direction du Professeur Marcel Nguimbi. Il mène des recherches sur « la cosmologie scientifique dans l'axe de la pensée complexe d'Edgar Morin ».

PLATON VS. PLATOCHE-Guillaume Martin (le cycliste philosophe)

 

Théâtres LITTÉRATURE PIÈCE DE THÉÂTRE

Platon, philosophe grec reconnu, tiraillé entre ses hautes aspirations intellectuelles et son désir d'action, se confronte sans cesse à ce double intérieur qui le hante, le débridé Platoche.

Sortira-t-il vainqueur de ce combat avec lui-même ?

Une faune de philosophes drolatiques, Socrate, Diogène, l'accompagneront et l'aideront dans ce voyage initiatique, dans ce chemin vers la sagesse.
Platon Vs. Platoche est une comédie philosophique.

Elle désacralise par la fiction et l'humour une discipline aux apparences parfois austères.

Son ambition est de montrer que travail intellectuel et travail manuel n'ont pas à être opposés.

Guillaume Martin, coureur cycliste et philosophe
Portrait

 


Guillaume Martin, 21e du dernier Tour de France et diplômé de philosophie, publie mercredi 6 février Socrate à vélo, une fable philosophique sur le sport.
L'auteur incarne une tendance de plus en plus forte réconciliant la tête et les jambes, trop longtemps séparées par des préjugés dépassés.
• Jean-François Fournel,

Fils d'un père prof d'aïkido et d'une mère actrice, le Normand Guillaume Martin, 25 ans, a facilement trouvé sa voie dans le cyclisme. Mais son parcours académique a failli connaître un coup d'arrêt prématuré face à la difficulté de trouver un enseignant disposé à diriger son mémoire intitulé « Le sport moderne : une mise en application de la philosophie nietzschéenne  ? ». Cette question n'ayant intéressé aucun universitaire, il a fallu l'enthousiasme d'un philosophe spécialiste des penseurs antiques (dont Nietzsche, mort en 1900, n'est pas). C'est donc Jean-François Balaudé, rien moins que le doyen de la faculté de Nanterre, par ailleurs fou de vélo, qui s'est saisi du travail du jeune thésard.
Les diplômés du peloton
Désormais diplômé d'un mastère, Guillaume Martin participe aujourd'hui aux plus grandes courses pros, traînant avec bonhomie une réputation de gentil intello dans un peloton de moins en moins détaché du monde universitaire – de plus en plus de coureurs professionnels sont diplômés du supérieur.


À lire aussi

Quand le réchauffement climatique menace le sport

Pour se définir, le coureur a inventé le joli néologisme de « vélosophe », qui parlera à tous les pratiquants de vélo, convaincus que pédaler n'a jamais empêché de réfléchir, au contraire. Ce faux paradoxe était d'ailleurs compris dans le titre du premier opus littéraire de Guillaume Martin, une pièce intitulée Platon Vs Platoche. Dans ce texte savoureux, Socrate et Diogène unissaient leurs efforts pour que Michel Platini dépasse ses frustrations intellectuelles.


Réconcilier Nietzsche et Flaubert


Dans Socrate à vélo (1), le vélosophe Martin jongle une nouvelle fois avec les anachronismes pour bombarder Albert Einstein manageur d'une équipe cycliste allemande. L'idée étant de sauver l'honneur du cyclisme traditionnel face à une nouvelle venue, l'équipe grecque. La formation hellène est menée par des coursiers redoutables, Socrate, Platon et Aristote, qui tirent la force de leurs mollets de la puissance de leurs réflexions.


Les différences d'approche du corps et de l'âme, au cœur de l'œuvre de ces trois penseurs, trouvent une sorte de résumé dans une jolie formule de Guillaume Martin : « Flaubert disait qu'on ne peut penser qu'assis. Nietzsche affirmait que seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose. Le vélo réconcilie Nietzsche et Flaubert en réunissant les deux conditions, car nous sommes à la fois assis et en marche quand on pédale. »


(1) Éd. Grasset, 192 pages, 17 €.


https://www.la-croix.com/Sport/Guillaume-Martin-coureur-cycliste-philosophe-2019-02-06-1201000549

Né en 1993, cycliste professionnel et diplômé d'un master en philosophie, Guillaume Martin est arrivé 21e au classement général du Tour de France en 2018. Il tient une chronique dans le journal Le Monde et a publié un livre, Socrate à Vélo, aux éditions Grasset (2019). Platon Vs. Platoche est son premier écrit pour le théâtre.

logotwitterFacebook