Ex-libris

Publié dans Ex-libris

CONTES ET MYTHES WOLOF-Du Tieddo au Talibé par Bassirou Dieng, Lilyan Kesteloot

Juil 27, 2015
CONTES ET MYTHES WOLOF-Du Tieddo au Talibé par Bassirou Dieng, Lilyan Kesteloot

Bilingue wolof-français
Troisième édition revue et corrigée par Jean-Léopold Diouf
Institut de recherche IFAN Oralités
ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATION ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES AFRIQUE NOIRE Sénégal


Ces contes proviennent des monarchies wolof (Jolof, Waalo, Kajor, Baol) qui régnèrent au Sénégal du XIIIe jusqu'au début du XXe siècle. On peut diviser ce long temps en trois périodes : le système lamanal, l'ère ceddo (tieddo) et l'islamisation. Chacun des contes renvoie donc à telle ou telle période, selon son éthique et sa vision du monde.
Ces contes proviennent des monarchies wolof (Jolof, Waalo, Kajor, Baol) qui régnèrent au Sénégal du XIIIe jusqu'au début du XXe siècle.
On peut diviser ce long temps en trois périodes. Nos contes renvoient donc à telle ou telle période, selon son éthique et sa vision du monde.


Le système lamanal : les lamanats étaient des communautés sédentaires constituées par des lignages ou des clans. Leur organisation tournait autour de la terre, de la famille et du sacré. À la tête de chaque groupe, se trouvait un lamane, patriarche qui répartissait les terres, percevait les redevances et assurait la fertilité par des off randes aux divinités ancestrales.
L'ère ceddo (tieddo) : à partir du XVIe siècle, le Kajoor, le Waalo et le Baol commencent à sortir du giron du Jolof pour devenir des entités autonomes régies par des monarques. Dans ce contexte d'amplification de poussée almoravide, de razzia, de la traite négrière, « le pouvoir était au bout du fusil » (Mao TseToung). «Plier le genou devant le prêtre et le prophète apparaît vil et indigne au guerrier et à l'aristocratie » (Max Weber).
L'islamisation : du XVII e,au XIX e siècle, la traite négrière déstabilise en profondeur les sociétés sénégambiennes. L'islam présent dans cette région de l'Afrique (Tekrour) depuis le Xe siècle va prendre de plus en plus d'importance dans la défense des populations face aux négriers. Le projet maraboutique visa la restauration des valeurs morales et sociales.


Bassirou DIENG est professeur titulaire à l'université de Dakar Cheikh Anta Diop.
Lilyan KESTELOOT est ex-directeur de recherche à l'IFAN, Université Cheikh Anta Diop de Daka


On y lira ceci
L'enfant et la famille, l'homme, la femme et le mari, ( jiggen ak jekkerem-ben bi ) li tax mu tann ko mu di jabaram) ; Jambaar ,tieddo, garni. Autour de la royauté, l'Origine du Sérigne dakar, le mythe de Ndiadiane Ndiaye

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Banniere UAA 260x600

Video galleries

logotwitterFacebook