Société

Publié dans Société

MGF : Excision- la région de Kolda au Sénégal affiche un taux de 85%

Oct 12, 2015 Poster par 
MGF : Excision- la région de Kolda au Sénégal affiche un taux de 85%

 

« Le Sénégal a pénalisé la pratique de l'excision mais la réalité est toute autre. On ne doit pas porter atteinte au corps de ces jeunes filles, la tradition à ses vérités et la modernité parce qu'elle comprend mieux les choses doit imposer ou changer les mentalités. De grâce posez vos lames, couteaux etc, vous faites mal à nos sœurs. On peut transmettre nos valeurs sans couper le corps, le clitoris est un organe important il faut la préserver. Doit-on toujours au nom de la coutume continuer des pratiques qui ne se justifient plus ». Pape CISSOKO ichrono
:
Vélingara, 10 oct (APS) – La pratique de l'excision est très élevée dans la région de Kolda avec un taux de 85 %, a relevé, samedi, Marie Tall Diop, chargée de projet à Enda Santé à Kolda.

''Nous sommes au regret de constater que le taux de la pratique de l'excision est très élevé dans la région de Kolda, avec 85%, mais aussi des régions de Sédhiou, 86% et Ziguinchor 56%'', a déploré Marie Tall Diop.

Dans ces régions, notamment dans les zones rurales de la région de Kolda, ''il y a beaucoup filles victimes de viol'', a dit Mme Diop au cours d'un atelier de plaidoyer pour l'abandon des violences sexuelles.

Pour inverser la tendance dans le département de Vélingara, Enda Santé qui a un réseau de relais Educateurs-paires dans les communes de Diaobé-Kabendou et Vélingara a initié un atelier à l'intention des leaders communautaires, religieux, les forces de l'ordre, les directeurs d'écoles et les autorités administratives.

''Les leaders communautaires et autres que nous avons invité à cet atelier ont une place centrale dans le dispositif de recherche de solutions car malgré le silence qui entoure les violences sexuelles et mutilations génitales féminines, c'est à eux que les victimes s'adressent pour partager leur souffrance'', a expliqué Marie Tall Diop.

La chargée de projet de Enda Santé a estimé qu'à l'issue de cet atelier, il sera possible de prévenir et améliorer la prise en charge des cas de violences sexuelles et de la pratique de l'excision par l'implication et l'engagement des leaders communautaires, des forces de l'ordre, des religieux etc.

Dans les communes de Diaobé-Kabendou et Vélingara, il a été recensé par les éducateurs-paires de Enda Santé au total pour le trimestre juillet-Août-Septembre 17 cas de viols dont des filles âgées 8 ans et 12 ans.

MSM/OID

http://www.aps.sn/


PS : sur ce sujet un film à voir Moolade de SEmbène Ousmane et les travaux de Marie Jo Bourdin du centre Minkowska

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Video galleries

logotwitterFacebook