Société

Publié dans Société

L'association HALAYE du 18 ème : des mamans du Sénégal, du Mali, de l'Algérie, de France, etc, au cœur de la cité et la souris dans la main : Le numérique à la portée de tous.

Juil 10, 2017 Hit: 148 Écrit par 
L'association HALAYE du 18 ème : des mamans du Sénégal, du Mali, de l'Algérie, de France, etc, au cœur de la cité et la souris dans la main : Le numérique à la portée de tous.

 

L'association HALAYE du 18 ème : des mamans du Sénégal, du Mali, de l'Algérie, de France, etc, au cœur de la cité et la souris dans la main : Le numérique à la portée de tous.

Le samedi 9/07/2017 rendez-vous à Paris 18 eme, la commune du sacré Cœur 2 eme site le plus visité après la Tour Eiffel , c'est là que l'association Halaye reçoit ses membres et invités pour faire un point sur l'année 2017.


Le rendez-vous était prévu à 16h. il a fait beau mais très très chaud.


Petit à petit nos mamans de différentes nationalités ( Mali, Algérie, Sénégal, France, etc) venaient certaines chargées de jus de bissap, etc .
Anna la maitresse de cérémonie et un bénévole s'affairent autour de la technique, la sono, etc.

On a commencé avec du retard , normal : nos mamans sont des cheffes de familles et c'est après qu'elles aient satisfait toutes leurs obligations qu'elles peuvent se diriger vers le lieu du Rendez-vous.
On était plus de 70.

Anna Mbengue nous souhaite la bienvenue dans sa belle robe majestueuse qui laissait entrevoir un dos en l'air. La responsable de l'organisation Afouseta NIMEGA toujours bien habillée et sereine avait pris place.
La présidente Anna nous dit que l'année a été intéressante avec plusieurs activités ; des collaborations, des cours d'informatiques donnés aux mamans, la prise en charge de réfugiés soudanais, l'assistance administrative, etc.

Anna sait tisser des relations et son association HALAYE basée dans la commune du Sacré Cœur a contracté avec d'autres partenaires et devient ainsi un centre de référence sur qui compter.
La ville de Paris, la CAF, l'IUT de Bobigny, certaines grandes écoles, etc, invitent l'association pour échanger et voguer ensemble pour mieux rendre les actions plus efficaces. L'union fait la force.

Un projet n'a pu avoir lieu, celui de conduire les familles au Sud pour échapper aux contraintes familiales et parisiennes. Le projet n'a pu être validé pour des raisons de protocole administratif et ce sera l'année prochaine qu'il aura lieu. Donner à souffler, prendre l'air, s'affranchir des obligations routinières tel était l'objet de ce projet de vacances en famille.
Anna continue son propos et rappelle l'objet de l'association ; HALAYE Association ; Le numérique à la portée de tous.

Le monde actuel entre dans une ère où il faut penser à la nature et faire des gestes écologiques et la dématérialisation entre dans ce cadre. C'est pourquoi entre autres l'association a jugé nécessaire d'initier les mamans, éducatrices, mères, parents et citoyennes à connaitre les rudiments des NTIC.

Les mamans vont bien sur Facebook, viber, WhatsApp, etc, et donc il sera facile d'apprendre l'informatique pour lutter contre cette précarité qui marginalise certaines couches de la société surtout issue de l'immigration.
Ces mamans sont parents d'enfants français, nés en France, il est bon de les initier aux nouvelles technologies pour elles-mêmes mais aussi pour être à la page, et gérer le contrôle parental, suivre la scolarité des enfants, le cahier de note et de scolarité en ligne, la caf, le sécurité sociale, etc.

Durant ces deux années ce sont plus 500 personnes qui ont pu profiter des actions prodiguées par l'association. Anna note que l'association se développe et touche des personnes venant du 19 et 20e arrondissement alors qu'elle était réservée aux mamans du 18 ème.


Le succès ne connait pas de limite mais Anna et sous la vigilance de Mme NIMEGA, sait se donner des limites pour mieux cerner et maîtriser ses actions programmées dans un cadre annuel circonscrit.

A l'occasion de cette rencontre bilan, Anna a sollicité un expert en finances Mr Abraham PATHE pour venir expliquer son idée en faveur des populations africaines qui envoient des fortunes dans le continent sans que l'Afrique en profite. L'idée de cet expert c'est de négocier avec les partenaires la possibilité de redonner une ristourne en vue d'alimenter un fonds qui pourra servir la mise en place de projets ici et ailleurs.

Plus on est nombreux plus on peut avoir une influence chez les opérateurs , les commerçants. Les achats groupés sont à la mode et on peut négocier des rabais et demander au partenaire de mettre à disposition un fonds de réserve financière. Au lieu de donner les frais d'envois par exemple à Western Union, Money Gram et autres, si les africains s'organisent pour négocier des prix et des ristournes, cet argent pourra être réinvesti dans les projets sans avoir à recourir aux banques etc. Finalement chaque achat sert son auteur et c'est au final le continent africain qui en profite. Une maman prend la parole pour dire qu'elle souhaite que chaque maman puisse aller à la Mecque.

Mr Cissoko reprend cet exemple à la volée pour dire par exemple que ce que l'expert veut mettre en place Anna et son association en collaborant au projet pourrait se servir de cette manne financière pour financer ce projet (aller à la Mecque) à hauteur d'un certain pourcentage, etc, et là toutes les mamans ont compris, et on a bien rigolé. Oui oui ça c'est bien c'est bien pour nous ;
Mr Cissoko continue en disant que pour acheter du riz moins cher plus on est nombreux plus on peut avoir de bon prix et les économies pourront servir d'autres projets.
Anna femme généreuse mais rigoureuse reprend le micro pour expliquer que la mission première de l'association c'est l'accès au numérique mais si des opportunités peuvent profiter à l'association sans la polluer, la perturber, elle soumettra l'idée au bureau.

Les mamans continuent d'arriver et on est obligé de faire une pause pour les laisser se saluer en Woloff, en anglais et khassonké, etc, oui les langues font partie de la formation la preuve quand Anna parle c'est Mme NIMEGA qui traduit pour une partie une partie de l'assistance.


C'est autour d'un bon repas que l'après-midi se continue avec la musique de sidiki.


Oui après une année laborieuse et avec un mois de ramadan éprouvant il fallait bien offrir à boire un coup, manger un bout et danser un peu. Chacune, habillée dans de beaux habits wax, basin, a dit à quel point l'association qui fête ses deux ans est une opportunité pour elles souvent laissées à la périphérie sans pouvoir agir et accompagner leurs enfants et se prendre en charge.

Anna avant de terminer la phase bilan, remercie la responsable de l'organisation Mme Afouseta NIMEGA une dame d'exception, Mr Abraham, Mr Pape Bakary CISSOKO qui accompagne et conseille l'association sur ses stratégies et actions d'éveil et de formation en direction des mamans de l'association. Mention spéciale à Mr Laurent LAUMANN soutien discret et éfficace de l'association.

Elle a salué vivement toutes ses mères de familles avides de connaissances pour mieux contrôler et comprendre l'outil numérique et soit vigilante face aux dérives qui menacent les enfants : la radicalisation, le décrochage scolaire ; la gestion de l'éducation de leurs enfants.


Une maman qui sait,c'est une maman qui met toutes les chances de son côté pour se prendre en main et accompagner sa famille dans le droit chemin de la réussite éducative.

Dernière modification le mardi, 11 juillet 2017 07:25
Lu 148 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

AUDIO

La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Juillet 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Video galleries